Septembre 2010 CONQUES/MOISSAC en 9 jours

Abbatiale 2010, La suite de notre projet. Pour différentes raisons, notamment personnelles, le créneau du mois de mai pour faire cette étape est rapidement abandonné. Nous fixons une date limite: septembre. le projet est arrêté pour les dates du 4 au 13 septembre. Le tracé sera celui du GR 65, laissant les variantes par Rocamadour ou la vallée du Célé via St Cirq Lapopie. Les CARRIERE ne peuvent pas venir, par contre Jacquot, mari de Gilou est partant. L'équipe donc est la suivante: Bruno, Gilou, Jacquot, Jojo, Christian. Pour la logistique, 2 voitures, et évidemment toutes les réservations sont faites depuis mi aout. Le samedi 4 septembre dans la matinée nous voilà partis vers MOISSAC. Arrivés vers midi, un petit resto et nous partons vers CONQUES avec la 2eme voiture. Là nous avons prévu une soirée pèlerin, l'abbaye de Ste FOY nous accueille pour le gîte et le couvert.Repas Cette accueil est géré par la communauté des Prémontrés; par roulement des pèlerins donnent quelques jours de leur temps pour assurer l'intendance de l'accueil pèlerin. A l'accueil nous avons droit aux recommandations sur les méfaits des punaises de lit très présentes parait-il cette année sur le chemin; nous achetons 2 bombes anti punaises pour ne pas "marcher avec la punaise". 19 h le repas dans la grande salle. Nous sommes environ une centaine de pèlerins, de toutes nationalités. Frère Jean-Daniel nous accueille tous, demandant tour à tour quelles sont les nationalités présentes et faisant l'accueil en leurs langues. Apres le repas, rustique mais copieux, Frère Jean-Daniel invite les pèlerins à assister aux commentaires des représentations de la statuaire du tympan de l'abbaye. Le développé des commentaires est superbe, plein de poésie et d'humour. Nous finissons la soirée par un concert de harpe dans l'abbatiale. Nous rejoignons nos chambres, très simples mais très correctes.

Etapes Conques/Moissac
Etape Date Distance Temps Hebergement Nom
Conques 4 septembre 2010 Abbaye Accueil Abbaye Sainte FOI 05 65 69 89 43
Livinhac-le-Haut 5 septembre 2010 24 km 6h30 Accueil pèlerin La Magnanerie 05 65 43 25 56
Figeac
6 septembre 2010 24,5 km 6h05 Gite Le Soleilho 05 65 34 64 41
Pech-Granat 7 septembre 2010 26 km 6h30 Chambre d'hôtes Moulin a vent 05 65 40 73 49
Limogne en Quercy
8 septembre 2010 23 km 5h30 Gite privé Les Gloriettes 06 26 86 37 94
La Bouyssiere
9 septembre 2010 26,5 km 6h30 Gite privé Elisa 05 65 31 60 46
Les Mathieux 10 septembre 2010 17,5 km 4h15 Gite d'étape Domaine des Mathieux 05 65 31 75 13
Montcuq
11 septembre 2010 25,5 km 6h30 Gite d'étape Le Souleillou 05 65 22 48 95
Durfort la Capelette 12 septembre 2010 23,1 5h40 Gite d'étape Le Pigeonnier de Figue Haut 05 65 31 75 13
Moissac 13 septembre 2010 15 km 4h Retour

BatonsPorteSouliers

Dimanche 5 septembre.
Descente dans la vallée et passage sur le pont Roumieux, puis pour se mettre en jambe, la montée vers le chapelle St Foi et ensuite sur le plateau.abbaye au matin De nombreux pèlerins optent à ce niveau pour la variante de NOAILHAC, c'est le seul ravitaillement possible en ce jour de dimanche.nous choisissons de rester sur le GR. Au fond d'un agréable vallon bien ombragé nous croisons la Méridienne verte, projet réalisé en 2OOO, pour matérialiser le méridien de PARIS du Nord au Sud, de DUNKERQUE à PRATS DE MOLLO dans les Pyrénnées orientales.epouvantail C'est l'heure de la pause casse-croûte, et nous payons notre imprévoyance, les commerces étaient fermés au départ de Conques et nous comprenons pourquoi nombres de pélerins optaient pour NOAILHAC. Quelques biscuits et autres "barres" nous permettrons de nous rassasier. Remontée sur les crêtes où nous rencontrons des pélerins qui nous disent opter pour une variante pour rejoindre LIVINHAC qui suit les crêtes. Nous restons sur le chemin. A l'approche de DECAZEVILLE , la fatigue et la chaleur nous forcent à une pause réparatrice bien à l'ombre. La descente sur DECAZEVILLE est éprouvante, la remontée vers St ROCH est mortelle. Nous sommes à la dérive en haut et une guinguette nous tend les bras, une boisson fraiche nous fait un bien fou. La descente vers LIVINHAC semble interminable et nous arrivons à la Magnanerie, notre gite, épuisés. C'est la fête au village. Le pastis à l'apéro et un repas au restaurant l'Ambiance et voià notre première étape terminée.le gite est de bonne qualité.

texte sur plaqueLundi 6 septembre.
Un peu de ravitaillement dans une boucherie avant de partir et nous voilà reparti. Etape tranquille, la fatigue de la veille est oubliée. Une petite anecdote, arrivés au Moulin de Bord à l'heure du casse-croute, le propriétaire du gîte nous propose d'utiliser ses tables et chaises extérieures, certaines sous abri et d'autres en plein air. Le temps est menaçant, mais Gilou fait son petit caprice et veut absolument s'installer par terre sur l'herbe pour casser la croûte. Donc chacun son confort nous sur les chaises et Gilou sur l'herbe.Gilou Nous prenons boissons et cafés en remerciement de l'acceuil et nous voilà reparti. Figeac, notre gite le Soleiho nous attend, en fait une annexe équipée pour recevoir 6 personnes, très bien, seule déconvenue il n'y a pas de petit déjeuner de prévu; seule la possibilité de faire chauffer de l'eau et de se préparer un café ou un thé. Yoyo, une pèlerine rencontrée sur le chemin, va partager notre gite pour cette nuit. Une ballade en ville; Christian et Jo vont rendre visite à des cousins installés à Figeac. Repas en ville puis dodo. Mais dans la nuit le tonnerre et bruit de la pluie nous réveillent; angoisse pour demain.

Mardi 7 septembre.
Il pleut toujours et il nous faut sortir pour chercher à déjeuner. CazelleChristian et Bruno se dévouent. première "douche" de la journée. Petit déjeuner avec croissants chauds s'il vous plait!. Ensuite nous enfilons nos capes et nous voilà parti pour une étape humide, très humide. Très désagréable la marche sous la pluie. A midi la faim nous tenaille mais aucun abri en vue que ce soit un bistrot, un resto ou autre havre. Vers Beduer, en bord de route nous apercevons une grange, nous nous avançons, frappons à une porte pour demander l'autorisation d'utiliser l'abri, accordé. Pause midi Moulin à ventNous cassons la croute au sec, les filles allongées sur la paille pour se réchauffer. Nous repartons sous une fine pluie qui va enfin s'arrêter en cours d'après midi malgré quelques averses sporadiques. Arrivé à Pech Granat, gite superbe, isolé en pleine campagne, et accueil très chaleureux. Nous y retrouvons Sabine, une pèlerine déjà rencontrée à Livinhac. Bruno, Jacquot et Gilou sont logés dans un moulin à vent réhabilité en chambre d'hôtes; Jojo et Christian sont dans une cazelle, très petite mais très sympa, bien équipée avec même des toilettes sèches. La table d'hôtes est parfaite, nos hôtes mangent avec nous, un repas succulent. Roland AGRECH, notre hôte, vice président de l'association des moulins du Quercy, est un passionné des moulins, de la nature et de bien d'autres choses (producteur d'épice safran; le safran introduit en Quercy au moyen-age, est toujours produit dans cette région) et nous passons un formidable moment en sa compagnie et celle de son épouse.

Mercredi 8 septembre.
CajarcStatuettePetit déjeuner en compagnie de nos hôtes, très apprécié. Temps maussade au départ. Cajarc belle petite ville, de réputation coluchienne (Papy Mougeot) mais plus sérieusement patrie du président G.Pompidou. Nous faisons quelques emplettes pour notre repas de midi, des spécialités du pays (évidemment hors cadre du buget prévu mais dans la moyenne ça passe!). le casse croute de midi au bord d'un champ, avec un peu de soleil qui réchauffe les os. Maison avec four extérieur Sabine s'arrête à St Jean de Laur pour aujourd'hui. Nous filons vers Limogne en QUERCY. une grosse averse à notre arrivée, nous hésitons à enfiler nos ponchos si prés du but, et nous voilà à nouveau mouillés.Notre gite, les Gloriettes est tenu par Marie (La Belge), un vrai personnage qui nous raconte les potins du chemin. Nous faisons sécher nos effets dans la chaufferie, et notamment nos chaussures avec la technique enseignée par notre hôte: bourrer l'intérieur des chaussures avec du papier journal: très efficace! Nous repartirons le lendemain avec des chaussures parfaitement sèches. Couchage dans un dortoir de 6 couchages, avec lits superposés. Repas en ville au restaurant Le Vieux Quercy correct pour 15 Euros.

StatueJeudi 9 septembre.
Au revoir Marie, qui se moque gentiment de nous quand nous lui parlons de notre future étape aux Mathieux, gite de standing pensons-nous mais à la réputation usurpée à ses yeux. Nous verrons. Les FillesVaraire, Bach, le Cami Ferrat (voie romaine, véritable autoroute antique). peu après le Mas de Vers, la fatigue se fait sentir, nous trouvons une halte , une baraque tenue par x personnage assez original lui aussi; Apparence pas très clean mais nous sommes fatigués et avons besoin de souffler. De la bière pour les garçons, petits gâteaux offerts. Au demeurant l'accueil devient sympa et x nous donne sa carte et nous demande gentiment de la lui retourner dés notre retour chez nous. Nous repartons quelques km pour arriver à la Bouissière, notre étape de ce jour, qui se trouve à l'écart du chemin et pour y arriver une sévère grimpette qui nous achève. le gite, tenu par un ancien gendarme offre une chambre dans l'habitation principale et un studio un peu à l'écart. christian et Jo seront dans ce gite, une grande chambre dans laquelle se trouve la bouche béante d'un ancien four à pain. Jojo passera une mauvaise nuit à cause de cela. Nous prenons le repas, préparé et apporté par nos hôtes, sur la terrasse extérieure.Le petit déjeuner nous est aussi amené

Vendredi 10 septembre.
Cazelle Une courte étape pour aujourd'hui. le planning prévoit de flâner un peu dans CAHORS. Beau temps. A l'entrée de CAHORS en bout du pont, le point accueil pèlerin très sympa (un ancien octroi) et des boissons fraiches, eau et sirop pour étancher notre soif.Cloitre Pont ValentréGravureOn flâne en ville. On visite, du tourisme quoi! Casse-croute dans un square aux abords de la cathédrale St Etienne. Il nous reste quelques km avant d'arriver mais il faut les faire, donc vers 15 hon repart. A froid, vers Le pont Valentré, majestueux et aussitôt après ça se corse singulièrement, le sentier grimpe très fort et nous amène sur le plateau où la vue sur le pont Valentré et Cahors est magnifique. Nous arrivons aux Mathieux terme de notre étape de ce jour. Le gite des Mathieux! Sa réputation nous semble surfaite. C'est une grosse structure sans beaucoup d'âme, et visiblement la punaise de lit était passée par là car quelques chambres semblaient en traitement. Bref nous pensions trouver un loft (dixit la pub) mais nous sommes trouvés dans un dortoir de 7 places agréable certes, mais équipé d'une seule douche, et d'un seul WC. Pour le repas du soir ça fait un peu cantine. Bref une bonne nuit quand même.

Eglise avec clocherChapelleSamedi 11 septembre.
Le beau temps est revenu, durable. Une étape assez longue. Par épisode nous cheminons depuis quelques jours avec un couple de femmes, la maman et la fille dont le projet est de faire Le Puy St Jacques: objectif être à St Jacques début novembre (timing de congés). Comme nombre de pèlerin leur budget est réduit et elles se font la popote tous les jours. Et ces jours-ci, la jeune fille fait face à un problème de blessure au pied. La faute à des chaussures neuves achetées avant le départ et probablement pas bien rodées.Montcuq Nous apprendrons que ses anciennes chaussures devraient expédiées par son copain de façon à ce qu'elle puisse les récupérer à la poste lors de leur passage à Moissac. Un rendez-vous précis avec avec le service public afin de ne pas pénaliser leur planning de chemin. Moncuq, le gite se trouve un peu à l'écart du village au nom évocateur et nous quittons le chemin pour y acceder via un sentier tres pentu. La aussi une grosse structure, mais plus accueillante que le domaine des Mathieux. Un tour en ville où se déroule une animation festive. et où nous dégustons une bonne bière. Retour au gite pour le repas du soir et une nuit réparatrice.

Dimanche 12 septembre.
Anes Encore une bonne étape en vue. Le chemin est agréable. PigeonnierVers midi nous arrivons en vue de Lauzerte. Bruno, toujours en avant de la troupe, a profité de son avance pour provisionner une bouteille de vin dans le super marché en bas de la ville. Lauzerte, un des plus beau village de France, cité médiévale en haut de son promontoire. Nous faisons la pause casse croute aux abords de l'entrée principale et sifflons la bouteille de vin (c'est dimanche). Sur la place principale se déroule ce jour-là une foire au livre. pour l'étape, nous avons du combiner le repas à l'Aube Nouvelle (plus de place pour dormir ce jour là) et le coucher au Pigeonnier de Figué Haut (pas de table d'hôtes ce jour là). ce qui à pour conséquence de passer à Aube Nouvelle, continuer sur 1,5km, puis d'y revenir pour le repas, sans remords pour cette table de qualité exceptionnelle, évidemment avec une entorse à notre budget mais Christian avait anticipé la aussi. Le gite est de trés bon niveau aussi avec un accueil chaleureux.

Lundi 13 septembre.
rond point Petite étape pour finir. Nous traversons les vignes, le fameux chasselas de Moissac. photo de groupeNous arrivons à Moissac en fin de matinée. Nous déposons nos sacs dans la voiture laissée là il y a dix jours. Visite de l'abbatiale, du cloitre, une merveille. Bref nous savourons notre arrivée après ce périple de quelques 200 km, réalisé sans problème majeur. le repas de midi est pris sur la terrasse d'un restaurant sur le parvis de l'abbatiale. Ensuite retour sur Conques pour reprendre la deuxième voiture et retour à la maison. Comme l'an dernier nous éprouvons un léger sentiment d'inachevé, et pensons à ces pèlerins rencontrés sur ce chemin et qui continuent d'un trait jusqu'à St Jacques

Le budget prévisionnel hors transports était de 2400 Euros et le réalisé de 2274 Euros,soit 455 Euros par personne. la fourchette des demi pension allant de 27 Euros à 40 Euros. La formule nuitée + repas au restaurant est un peu plus onéreuse avec un maxi à 48 Euros par personne

sculpture fer Sculpture fersculpture fer

Cloitre de Moissac

MiniaturesMiniaturesMiniatures

Retour haut de page

N'hésitez pas anous contactersi vous voulez discuter sur l'expérience en cours